enfrnl



“forgé par des mains que nous serrâmes”

“les expériences permettent l'essaimage d'idées qui deviennent utiles dans d'autres domaines”

Projet

City Mine(d) TAP (2013- )


 

»

City Mine(d) TAP est est un robinet conçu pour réduire le gaspillage en libérant le liquide uniquement lorsqu’un conteneur est en dessous.

Dans sa forme la plus simple, le TAP est «une valve contrôlant la libération de liquide par application de pression d’un goulot de bouteille sur le bas de l’appareil”.


Quand, en 1854, le quartier londonien de Soho fut frappé par une grave épidémie de choléra, la plupart des chercheurs signalèrent le «miasme» ou «mauvais air» comme cause principale. Le docteur John Snow refusa d’accepter cette théorie et chercha à expliciter sa position. Il ne se servit pas du dépistage microscopique ou chimique, pour la simple raison qu’ils n’existaient pas encore tout comme la théorie des germes de la maladie qui n’avait pas encore été décrite. Il fit ce que les gens intelligents font, à savoir : parler aux résidents locaux. Sur une carte désormais célèbre, il marqua les différents lieux de concentration de choléra de la région, ce qui lui permit d’identifier une pompe à eau sur Broad Street comme étant la coupable. Utilisant la cartographie et les statistiques, le docteur Snow convainquit le conseil municipal de désactiver la pompe à eau en lui retirant son bras, mais ce fut également une contribution importante pour la santé publique et la géographie, et cela permit de poser les fondements pour une toute nouvelle discipline: l’épidémiologie.

Tenant compte de l’avertissement du docteur Snow, nous réfléchîmes longuement sur la façon de rendre l’eau accessible au public sans créer un foyer de maladie. Outre la qualité de l’eau sortant du robinet, les flaques formées sous ce dernier deviennent rapidement des incubateurs pour les bactéries. Un robinet anti-gaspillage sembla être une étape évidente dans la bonne direction. D’autant plus que la réduction du gaspillage permettait de résoudre un autre problème lié à un point d’eau public: la disponibilité limitée de nos ressources et la nécessité d’une manipulation précautionneuse qui en échoit. Par ailleurs l’électricité n’étant pas facilement accessible, les ressorts et la gravité furent les seuls pouvoirs qui purent être appelés.

Ainsi la grande recherche pour un robinet sans gaspillage fut lancée. Comptant sur l’accès au marché mondial offert par internet, nous pensâmes qu’obtenir un robinet sans gaspillage ne serait qu’une question de commande et d’attente de livraison. Rien de tout cela. Il existe des robinets qui versent des doses définies d’alcool, des robinets qui s’ouvrent et se ferment par lumière infrarouge, et des robinets actionnés à l’aide du pied, genou ou coude. Mais le robinet non-électrique mains-libres qui se ferme lorsque l’utilisateur veut que ça s’arrête n’existe pas.

Pourtant, nous étions encore convaincus qu’un simple principe mécanique pourrait faire fonctionner le système. Pour appuyer ce raisonnement, divers dessins furent produits. L’un d’eux finit sur le bureau de REK, fabricant belge de robinets depuis 1903. Pour eux, la production d’un prototype sur la base de nos dessins ne sortait pas de l’ordinaire. Deux semaines après une réunion pour clarifier les attentes en termes de pression et diamètres de connexion, un objet en laiton de la taille d’un poing nous fut livré. Et il nous ravit. Il était non seulement une solution à notre problème de distribution d’eau, mais aussi il ne se rapprochait ni d’Ebay ni d’Alibaba et restait essentiellement artisanal. Forgé par des mains que nous serrâmes afin de conclure l’affaire.

 

Fiche Technique

Dans sa forme la plus simple, le City Mine(d) TAP est «une valve contrôlant la libération de liquide par application de pression d’un goulot de bouteille sur le bas de l’appareil. Il est conçu pour réduire le gaspillage en libérant le liquide uniquement lorsqu’un conteneur est en dessous”.

Le City Mine(d) TAP est composé de 5 éléments:

1. corps: il permet au robinet d’être vissé sur différents types de tuyauterie 

2. cuvette: elle stoppe l’écoulement du liquide lorsque le robinet est fermé 

3. tige creuse: elle est fixée au cône et à la cuvette; lorsque le cône est poussé vers le haut, la cuvette l’est également et libère le liquide vers la tige creuse

4. ressort: il est comprimé lorsque le cône est poussé vers le haut, et force la cuvette à se fermer lorsque la pression sur le cône est interrompue

5. pièce conique: elle rentre en partie à l’intérieur du goulot d’une bouteille et permet de libérer l’eau lorsque la cuvette est vers en haut. Lorsque la pression est interrompue le ressort force le cône et la cuvette à revenir en bas et l’écoulement s’arrête. Le cône est fileté pour permettre à l’air de s’échapper de la bouteille.

 

TAP et l'aide humanitaire

Nous nous trompâmes en pensant que ce fut la fin de l’histoire. Des esprits plus éveillés au business que les nôtres nous firent remarquer qu’il y avait un potentiel monnayable dans cette idée. Armés d’un marketing agressif, d’une ligne d’offres finement gérée et d’une politique de prix intelligente, il y avait du profit à se faire ici. À la fois flattés et amusés par l’idée, nous commençâmes à rencontrer des conseillers en lancement d’entreprise, des responsables de programmes de soutien gouvernementaux et des experts en marketing.

Cependant ce qui nous intrigua le plus fut le fait que l’eau du robinet puisse répondre à un besoin spécifique. Dans les situations de crise humanitaire, dans les camps de réfugiés par exemple, la distribution d’eau était en première ligne sur la liste de priorités. Les risques de propagation de maladies, le manque d’eau et le manque d’énergie électrique rendaient les conditions quasi similaires à celles qui nous conduisirent à notre robinet. Il ne nous fallut pas longtemps pour accumuler un stock d’images et d’histoires de camions-citernes fournissant de l’eau à d’importantes populations dans le besoin, mais où il n’était pas rare que de l’eau soit gaspillée et que se forment des flaques. Tout ceci ouvrit un nouveau projet: l’adaptation du City Mine(d) TAP pour qu’il devienne utile en situation de crise humanitaire.

La liste des personnes contactées au cours des dernières années implique des spécialistes en matériaux, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, des chercheurs et équipements en impression 3D, des plombiers experts en ressorts et experts en alliages, et jusqu’à présent, aucun d’entre eux n’a secoué la tête en signe d’incrédulité . Le premier prototype a été testé par le public, et une partie d’un second prototype a été imprimé en ABS, un plastique.

Mais avant d’aller plus loin, au moment où nous écrivons – juin 2013 -– nous ajoutons une fonctionna­lité supplémentaire au robinet. Alors que nous nous demandions si nous pouvions faire que le robinet se ferme automatiquement une fois le conteneur rempli, il nous apparut que l’écoulement dans les pompes à essence s’arrêtait automatiquement une fois le réservoir rempli. Une enquête plus poussée révéla que ce n’étaient pas d’ingénieux capteurs mais un phénomène physique décrit au XVIIIème siècle qui était à la base de l’arrêt. L’effet Venturi, du nom du physicien italien Giovanni ­Batista Venturi, est la réduction de la pression lors de l’arrivée d’un fluide dans une section de conduite plus étroite. C’est ce changement de pression dans les pompes à essence qui est utilisé pour arrêter l’écoulement d’essence. Un principe similaire pourrait sûrement être développé sur le City Mine (d) TAP, pour réduire encore le gaspillage et approvisionner plus de personnes avec les camions-citernes d’eau.

Plutôt que de devenir une entreprise lucrative, le City Mine(d) TAP est actuellement en route pour répondre à un besoin humanitaire. Ceci est simplement une illustration de la façon dont les expériences à grande échelle comme EauPropre | ProperWater permettent l’essaimage d’idées qui deviennent utiles dans d’autres domaines. Un peu comme la détermination du docteur Snow de se rendre à la racine de l’épidémie de choléra de Soho qui lança l’étude de l’épidémiologie. Un tout petit peu.

 

Contact:
tap@citymined.org


retour



City Mine(d)

Eau Propre | Proper Water by City Mine(d)
is licensed under a Creative Commons
Attribution-NonCommercial-ShareAlike 2.0 Belgium License

Creative Commons License

-Login-